Résolutions et critères du bonheur.

Chers semeurs,

En cette période particulière de « prise de fonction » de l’année 2018, je me suis intéressée à la notion de « bonne résolution » (oui c’est facile je sais nous sommes en plein dedans 😉 ) et j’ai pour cela regarder la définition que nous propose le site Wikipédia (merci à ce site car c’est vraiment une mine d’informations).

paper-3042645_640

« Les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l’occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l’année à venir.
Plus globalement, dans la vie de tous les jours, elles font généralement suite à un évènement déclencheur ou un besoin présent qui est dur à atteindre« .

Voyez-vous dans les magazines toutes ces phrases autour du :

« Comment être heureux en 10 leçons? »

« Mincir après les fêtes »

« Arrêter le sucre, le tabac, … »

« Lister vos résolutions pour l’année et tenez bon »… ?

Ce sont des appels à se sentir mieux, des outils pour prendre soin de soi, des réflexions et illustrations pour se sentir compris, ou tout simplement moins seuls dans les démarches lancées, parfois très difficiles.

Avec les bonnes résolutions, j’ai, pour ma part, juste parfois l’impression qu’il est induit dans certains écrits ou dans certaines propositions, des sortes de critères du bonheur, des critères du bien être ou mieux être.

Avoir un corps sain et savoir en prendre soin parce que l’on se considère et nous  considérons notre corps: OUI, mais faire une certaine taille, un certains poids et avoir un certain nombre de points de cellulite (c’est à dire aucun)…

Etre à l’écoute de ses aspirations, ses choix profonds, entendre ses rêves et désirs et activer ses ressources internes et externes, les développer pour les réaliser et se réaliser: GRAND OUI mais se sentir « obligé » (par notre propre mental) de justifier  tout ce qui contribue à cela en comptant, prouvant, démontrant…

Je ne dénonce rien car tout peut être un enseignement mais je pose mon petit point de vigilance de semeuse.

François de la Rochefoucauld disait : « Il faut tenir à une résolution parce qu’elle est bonne et non parce qu’on l’a prise ».

Ce qui est à préserver à mon sens, c’est tout ce qui l’est pour nous même, chacun individuellement et tout ce que nous savons bon pour nous , important dans notre vie.

Clairement si vous voyez que faire du sport dans une salle c’est vraiment  efficace (à l’oeil) rien qu’en regardant votre meilleure amie qui vous répète chaque jour : »Allez en 2018, tu m’accompagnes. Tu verras c’est hyper efficace … »Mais que profondément ce qui vous plait, à vous, c’est de marcher plusieurs heures dans la nature (et que là aussi vous avez vu que c’était efficace pour le corps tout entier).

Hé bien vous serez bien plus actif dans vos objectifs si vous suivez  ce qui vous correspond plutôt que d’essayer de faire « ce qui pourrait » et « ce qui devrait »…

Par rapport à l’exemple cité (qui parlera à beaucoup je pense), vous répondrez à votre souhait de faire de l’exercice tout en respectant votre rythme, vos envies, et vous pourrez mieux agir…avec joie et plaisir en plus, ce qui n’est pas négligeable!!

« Quand l’action ne suit pas immédiatement la résolution, la volonté se lasse, et les petites raisons et mauvaises habitudes reprennent leur empire ».
Citation de Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)

Ne faites pas pour faire. Faites parce que c’est juste, c’est nécessaire, cela vous parle, écoutez vous et soyez vous!

tullips-2414035_640

 La suite de la définition des bonnes résolutions transmise sur le site wikipédia est tout autant intéressante:

« En 2007, une étude menée par Richard Wiseman de l’Université de Bristol impliquant 3 000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouaient. Concernant le taux de succès, il serait amélioré sensiblement lorsque les résolutions (…)  obtiennent le soutien des amis. Néanmoins, il est insensé d’essayer d’arrêter de fumer, de perdre du poids, de nettoyer son appartement et d’arrêter de boire du vin au cours du même mois : la volonté est une ressource mentale (…) qui se travaille progressivement comme la musculation« .

Dans tout cela, je me dis je peux prendre des résolutions pour cette année qui démarre oui…D’ailleurs je le fais…, Mais j’ai remarqué que ce qui fonctionnait mieux c’était mes engagements à plus grande échelle, pas que pour une année…

On creuse plus, on partage, on peaufine..

« la volonté est une ressource mentale (…) qui se travaille progressivement comme la musculation » Wikipédia

On l’inscrit dans sa vie.

C’est très sophro cela, vous ne trouvez pas? 😉

Pour les résolutions, personnellement j’ai choisi des  plus légères: lire tel livre…découvrir telle cuisine…

Ainsi, clairement vous éviterez la liste que l’on retrouve au mois de mars pour le ménage de printemps dans laquelle on n’a coché qu’une demi case et qui nous renvoie à l’image de quelqu’un qui ne fait pas…

Ainsi, vous aurez fait des choix et poser des priorités aujourd’hui dans une perspective de programmation positive.

Et chacun fait comme il veut, peut, avec ce qu’il est… Oui et c’est justement pour cela qu’il est important de voir les choses autrement que par des re-solutions. Déjà dans le mot j’ai l’impression de faire une re liste annuelle, « Allez essaie encore »!

Vos critères à vous sont les vôtres.

Si pour vous le bonheur c’est d’avoir une maison en pleine nature (pour certains un « trou paumé »), si pour vous le bonheur c’est de posséder le même bolide que James Dean dans la fureur de vivre (pour d’autres « de la poudre aux yeux »), si pour vous c’est important de manger équilibré et de faire régulièrement du sport sans qu’il n’y ait d’écart (oui, oui vous êtes fiché « ne sait pas s’amuser »)…

Faites comme vous l’estimez juste pour vous en gardant en tête de:

-rester ouverts.

et…

-ce qui vous semble juste pour vous, n’est pas forcément ce qu’il est pour l’autre, respectez vous et respectez le.

« J’ai le pouvoir de choisir qui je suis, d’aimer et d’accepter les gens tels qu’ils sont. Ainsi, je choisi de voir grand et de m’ouvrir à toutes les possibilités » David cloutier.

Et n’oubliez jamais…« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur » Jacques Salomé.

happy-2022870_1920

Belle journée à tous.

 

Stéphanie

Publicités

Dernier jour de l’année…

Chers semeurs,

Nous voici le dernier jour de cette année 2017.

Si cela vous tente, posez-vous quelques instants,…

dandelion-2293826_1920

Souvenez-vous, accueillez et observez tout ce qui aura fondé cette année.

Des émotions, des déceptions, des prises de conscience (douloureuses ou heureuses), des départs, des chagrins, des chutes, des révélations, des bouillonnements, des confusions, des changements, des forces, des faiblesses, des sourires, des rires, des émerveillements, des découvertes…

Tant de choses, tant de vécus,…

365 jours et parfois la sensation qu’ils se sont démultipliés tant les vécus étaient forts…

365 jours et parfois le tourbillon du temps d’exception, l’ivresse de ce qui nous dépasse…

J’aimerai aborder ce dernier jour avec gratitude et amour, libération et intention.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai commencé à écrire des articles, ici.

C’est un vrai bonheur pour moi que de pouvoir le faire. Cela va bien au delà du plaisir que j’éprouve à écrire, à partager…C’est aussi et enfin le fait d’être vraiment et d’aller encore un peu plus vers celle que je suis. Me défaire de certaines peurs et certaines croyances (peur d’écrire n’importe quoi, peur de ne pas être à la hauteur…)

En fait je n’attend  rien  car j’écris avec mon coeur et c’est en toute simplicité et humilité que je le fais.

Je ne demande ni adhésion, ni acquisition, ce sont justes des instants que je souhaite partager. Un peu d’exutoire, mêlé à des compréhensions et avec beaucoup d’envies de partager simplement parce que je crois plus en la solidarité qu’en l’individualisme.

Hé bien tout cela s’est opéré tout au long de cette année dans plusieurs domaines de ma vie.

Enfin, je m’autorise à programmer, rêver, projeter, des choses, vraiment plus folles, vraiment plus grandes, vraiment plus fortes.

Pourquoi je vous écris cela? Car il m’est indispensable de me positionner en ce dernier jour de l’année en tant qu’Etre élève de la vie. J’ai acquis des connaissances (sophrologie…) et je suis heureuse de les partager et tout reste à faire!!! Des projets, des envies… Avoir cette ouverture est juste Merveilleux!!

Souvent il m’est dit : « Tu es sophrologue et pourtant tu dors peu, tu es speed, tu ne sais pas te poser (poser n’a pas la même sens pour tous), tu as besoin d’organiser, … »

Cette année m’aura appris à assumer que OUIIIIII je suis cette femme qui allie toutes ces choses qui peuvent paraitre ambivalentes pour beaucoup mais pas pour moi. J’ai appris les limites et j’essaie autant que possible de les respecter.

Lorsque le feu est trop fort, il faut de l’eau pour l’éteindre. Deux éléments opposés et pourtant la nécessité de les faire se rencontrer parfois pour équilibrer.

Je me suis souvent mise à mal en me disant que je n’étais pas faites pour le bien être car je n’étais pas cette image.

Ce qui m’a fait comprendre que chacun peut être différent c’est que j’ai découvert beaucoup de personnes, personnalités qui pouvaient transmettre le bien être avec dynamisme et puis j’ai fait voler en éclats pas mal de casiers dans lesquels je m’étais laissé enfermer ou enfermée.

S’accepter, être plus confiant c’est savoir accueillir ses forces et ses faiblesses. Et je les accueille avec humilité.

IMG_20170103_153215

J’ai appris (même si cela reste encore parfois difficile) à me délester des poids qui sont lancés, et attachés à mes pieds.

Vous aussi si vous êtes posés, vous voyez tout ce que vous avez accompli, compris, vos avancées, les choses qui doivent être améliorés parce que c’est le moment pour vous???

Vous ne trouvez pas que c’est juste jouissif d’avancer et d’avoir réussi à sortir de ce qui n’étais plus juste, même seul, même malgré les avis des uns et des autres (avec tout le respect et l’écoute possible),…

Sortir du cadre c’est faire preuve de fantaisie, folie, inconscience, selon certains.

(Comme dirait une personne que j’aime profondément : « On est tous un peu fous à notre manière » film Psychose)

Hé bien soit! Chacun peut penser ce qu’il veut mais VOUS  ne pensez pas: CROYEZ, SENTEZ, RESSENTEZ ET VIVEZ!

free-2127615_1920

Merci à cette année pour tous ses vécus (et tout ce que j’ai dans mon coeur et qui serait trop long à écrire)

Je vis pleinement ce dernier jour et je vous souhaite qu’il en soit de même pour vous.

« Le bonheur n’est réel que quand il est partagé » Into the wild

(Cette phrase vient d’une autre personne que j’aime aussi profondément , ben oui !!! 😉 )

Avec tout mon amour!

Stéphanie

L’année se termine dans…

Chers semeurs,

Nous voici à l’aube du passage de la nouvelle année!

C’est pour moi l’occasion de vous transmettre le mot : AMOUR.

heart-700141_1920

Pour moi l’amour veut dire beaucoup et ne devrait pas s’utiliser avec légèreté même si il faut quand même avoir cette légèreté pour laisser parler son coeur.

L’abbé Pierre disait « L’amour est le mode d’emploi de la vie ».

Quelle merveilleuse façon de dire que chaque moment, chaque chose, chaque personne s’ils sont regardés avec amour, avec notre coeur, nous permettront de vivre vraiment. Il n’y a pas de filtre, juste notre coeur qui tend l’oreille sans jugement . Tout est une question de regard et autant que celui-ci soit juste et bienveillant…Non?

Dans le même esprit, cette citation…
« Comprendre la souffrance d’autrui est le plus beau cadeau que l’on peut offrir à une personne. La ‘compréhension’ est l’autre nom de l’amour. Si vous ne comprenez pas l’autre, vous ne pouvez pas aimer »Thich Nhat Hanh
Ici Thich Nhat Hanh nous livre un élément important. Il nous faut comprendre, essayer d’aller plus loin. Mais une condition sine qua non  précède cette étape c’est la rencontre avec nous même. Nous ne pouvons trouver à l’extérieur ce qui nous manque ou imaginer, que cette autre chose ou cette autre personne pourrait être une manière de combler ce trou béant en nous. Tout est en nous et nous avons la responsabilité envers nous même de nous combler nous même pour mieux aller à la rencontre des autres. Quand on y réfléchit, il est assez clair que si nous ne sommes pas nous mêmes « plein », « entier », nous allons induire des demandes dans nos relations ce qui ne nous permet pas d’être vraiment dans celles-ci (nous cherchons à répondre à notre égo qui demande).
children-2883627_1920
J’avais entendu une fois quelqu’un parler de « regard neuf » (ce que j’ai retrouvé ensuite à de nombreuses reprises dans différents ouvrages) comme celui d’un enfant qui regarde pour la première fois . Il va observer. Il n’a pas d’à priori. Il va même si c’est un objet lui trouver de nombreuses autres utilités. Il active sa créativité, son imagination. Oui lorsque nous sommes dénués de filtres (comme le fait de classer dans les cases « bien », « pas bien »), sont activées nos capacités!!
Hé bien soyons juste sans filtres, avec un regard « neuf » comme l’enfant empli d’innocence qui découvre. La découverte se fait pas à pas et si nous avançons sans attente, elle ne sera que plus surprenante.
L’amour comme guide de nos vies, l’amour comme allié voire symbole de la compréhension…
L’amour comme unificateur:

« En amour, les mendiants et les rois sont égaux » Proverbe indien.

Oui, il n’y a pas de strates, il n’y a pas de moins et de plus, il y a de la force, il y a des possibles, il y a un chemin bien plus grand, bien plus vaste, bien plus lumineux.

Les plus démunis peuvent briller d’une lumière vive avec leur amour, rayonner …Encore faut-il voir plus loin que l’apparence…

Les plus flamboyants peuvent attirer le regard mais faire fuir en raison de leur aigreur ou autre.

« Rien n’est difficile pour ceux qui s’aiment » disait Cicéron 

Tout est possible quand il y’a de l’amour (envers soi même à la base on est bien d’accord?!)

Il y aurait tant à dire et tant à lire au sujet de l’amour.

Moi je ne suis ni un sage zen, ni un philosophe, mais je connais l’amour.

Je n’en ai pas de recette universelle je peux juste en vanter les merveilles.

 

Il peut agenouiller le plus grand des guerriers 

Faire taire les vipères ou calmer les armées

Il peut griser les sens tel l’alcool tanisé

Mais surtout, mais surtout nous rend notre gaieté

Ce n’est pas enivrés que vous devez le vivre

Mais vraiment arrimés, bien ancrés, recentrés

Car il aura le don du plus beau des agrumes

Faire de vos sens innés des guides avisés.

Soyez prêts à le vivre et à le recevoir

Soyez prêts à donner du matin, jusqu’au soir

Car le temps ne tarit, ni sa force, ni son âme

Lorsqu’il a le son pur de la plus belle gamme.

En ces jours de fêtes, de rassemblement, de partages…

Je vous souhaite de vivre pleinement l’amour….De vous à vous, de vous aux autres, des autres à vous…

et je terminerai cet article par un extrait de mon livre de chevet d’il y a quelques années:

paper-1100254_1920« On est souvent trompés en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueuil et mon ennui. » On ne badine pas avec l’amour, Alfred de Musset

 

Passez de merveilleuses fêtes de fin d’année.

Avec tout mon amour.

 

Stéphanie 

L’année se termine avec …

Bonjour Chers Semeurs,

 

butterflies-2713343_1920

En ce dimanche 10 décembre, je continue ma transmission de mot avec… OUVERTURE!

Je me dis effectivement que je suis en mesure de vous proposer des outils, des formules, des rendez vous. Mais vous comment voyez vous votre bien être ou comment pensez vous l’activer?

Et puis il y a des moments justes, des thèmes qui font écho, …

Comment mieux répondre à vos besoins?

Hé bien en se disant les choses!!!

Je vous écoute, je suis toute ouïe et toute vue!

Donnez moi  vos avis, vos suggestions, vos envies…

Partagez parce que d’autres aussi peuvent être intéressés!!

Permettons que l’ouverture s’instaure dans la plus grande simplicité et fluidité.

Avec toute ma gratitude

Belle journée à tous

Stéphanie

L’année se termine à petits pas…

Bonsoir Chers semeurs,

Nous voici le 5 décembre et déjà doucement l’année 2017  se prépare à laisser entrer l’année 2018 …

Pour beaucoup des bilans se préparent, pour d’autres il s’agit d’un passage…

Nous entendons: « Je n’ai pas vu l’année passer… »

Nous préparons la célébration des fêtes de fin d’année.

Pour le calendrier de l’avent, certains choisissent d’ouvrir les portes des papilles, d’autres  découvrent des présents à chaque jour.

Cette année, j’ai décidé de déposer un mot certains jours de ce dernier mois de l’année. Un mot que j’ai envie d’offrir et de faire résonner en moi pour clore avec tout plein de positif et de gratitude 2017.

advent-calendar-1891261_1920

 

Je n’ai pas commencé le 1er décembre parce que je n’étais pas disponible et j’avais vraiment envie qu’ils aient un sens, celui que je ressens, celui que je perçois…Dans l’instant…

Je ne voulais pas qu’il y ait une précipitation qui ne me permettrait pas au final d’être en accord avec mon souhait.

Alors, je commence aujourd’hui…

et c’est MERCI.

Merci pour tous vos soutiens, vos mots, vos abonnements, vos likes, vos partages, vos visites.

Merci pour votre confiance et votre bienveillance.

Merci aussi à ceux qui m’ont amené à franchir le cap de m’installer (férocement pour certains, avec leurs mains et leurs coeurs pour d’autres), de me consacrer aux techniques de bien être et à ce qui me tient à coeur.

Merci à ceux qui déposent des pierres consciemment ou non,  qui me permettent d’apprendre un peu plus à lâcher prise, à être et à écouter mon coeur. Je me nourris de ces expériences pour pouvoir à mon tour en faire des outils (mais positifs! Chacun son truc!) et les transmettre.

Merci à la vie pour ces épreuves, pour ces grands bonheurs, pour ces sourires, ces clins d’oeil, ces doutes, ces HÉ PREUVES !!

Oui chaque jour il y a des preuves, des panneaux qui nous guident et nous montrent. Ce n’est pas une histoire de croyance, c’est une histoire d’accord avec soi, de résonance et de volonté de Vivre avec un grand V.

Merci à mes sens de me permettre d’accueillir (même avec des lunettes c’est possible je vous assure!!)

Merci aux personnes de passage, aux personnes qui demeurent, aux personnes à venir pour ces moments furtifs ou plus et qui ont apporté de la lumière où il faisait un peu trop sombre à mon goût.

Merci aux proches et aux moins proches qui font fleurir mon sourire intérieur.

MERCI à tout, tous et toutes.

C’est une période chaleureuse et bienveillante qui s’ouvre en ce mois de Décembre.

Qu’elle soit ainsi pour chacun d’entre vous!

Avec toute ma gratitude

Stéphanie

 

SEM HEBDO 7 : Instant présent et conscience … Et merveille ment…

 

Bonsoir chers semeurs,

Il est souvent question de l’Instant présent pour soi, se recentrer, se reconnecter…

Pour un peu plus prendre conscience de son importance, je voulais évoquer quelques éléments, des illustrations pour mieux vous en parler…

L’une d’elle, la soirée!

Ne vous est-il jamais arrivé d’être invités à une soirée et d’y aller malgré le fait que vous soyez épuisés de votre semaine et qu’une envie irrépressible de vous blottir contre votre oreiller vous taraude depuis l’après midi?

Ressentez alors ce sentiment qui vient à vous, ces sensations…Vous n’êtes pas vraiment présent car vous comptez vos heures de sommeil sur les doigts d’une main. Votre conjoint, qui lui ou elle,s’amuse vous agace car il ne voit pas que vous ne tenez plus debout.

Normal vous affichez votre sourire ultra britéééé de « Je vais bien tout va bien » parce que vous ne voulez pas froisser les autres (sacrificiel oui oui c’est mon deuxième prénom)

Vous relevez tout, car tout vous pèse. Vous êtes humains mais vous avez cru encore que vous pouviez actionner un bouton (sommeil en pause) tel un robot à la jauge d’énergie infinie.

Avez vous le sentiment d’être vous ou une espèce d’image de convenance, de bonnes manières?

De bonnes manières oui si nous ne traitons que de ce que nous voyions de prime abord mais si nous avions un scan ?…Je ne pense pas que nous soyons très en phase avec ce que nous renvoyons…

Ce type de situation peut tout à fait se transposer dans toutes formes de relations ou dans la réalisation d’actions, de tâches…

Ne vous est-il jamais arrivé de vous mettre à réaliser une tâche que vous n’avez vraiment pas envie de faire et que des catastrophes arrivent autour de telle sorte que la tâche initiale dure, dure, dure…

Exemple: vous voulez peindre le mur de la couleur que vous avez choisi euh c’était quand déjà??? Bref, il y a quelques temps que vous avez le pot de peinture dans votre garage et là vous n’avez pas le bon pinceau, vous renversez votre pot, …

Retenez : plus vous êtes à l’écoute de vous mêmes, plus vous effectuerez les choses avec votre coeur et donc avec honnêteté (oui honnêteté avec vous donc avec les autres) 

Cela sera profitable pour vous personnellement et pour vous avec les autres. Car oui, l’énergie pleine, entière et positive que vous dégagerez ouvrira la porte à des relations de même type.

Un enfant n’est il pas celui qui sait quand le coeur n’y est pas. Avez vous déjà vécu ces instants où vous vous forcez à faire un jeu avec votre mini moi et que celui ci se termine en tornade parce que vous n’êtes pas disponible et que votre enfant le sent si fortement qu’il va vous le montrer en manifestant une émotion (colère, tristesse…).

Il vaut mieux lui dire que vous ne pouvez pas répondre à sa demande à cet instant parce que…

Que lui répondre « Oui mais vite fait alors hein!! »

Seriez vous heureux vous si votre patron vous disait cela lorsque vous souhaitez le rencontrer ou préféreriez vous qu’il fixe un vrai moment avec vous parce qu’il souhaite vous entendre vraiment?

Plus vous serez dans l’instant pleinement, plus  vous vous permettrez, comme le disait Pearl Buck de voir « l’extraordinaire dans l’ordinaire ». 

Soyez dans l’Emerveillement plutôt que dans l’Et Merveille ment…

Vous vivrez alors pleinement le sens de la vie ou les sens de la vie (l’essence). Servez vous de vos sens pour vous connecter car c’est bien leurs rôles que de vous permettre de lire, ressentir, les choses.

Quelle merveille que de, par exemple, rentrer chez soi après votre journée de travail, et de poser un regard autour de soi, ouvrir vraiment les yeux, touchez l’air des doigts, l’inspirer et sentir les effluves de l’endroit où vous êtes…

J’entends, je vous entends: « Non mais je n’ai pas le temps moi. Quand je sors du travail je dois aller chercher mini moi, passer à la boulangerie, préparer à diner, laver mini moi… »

Oui c’est certain, je me doute hé bien faites le avec mini moi, partager, transmettez et si vous n’êtes pas parents hé bien éduquez vous au positif entrainez vous à prendre quelques minutes pour vous.

N’ayez pas peur de dire que vous ne pouvez pas vous rendre quelque part, n’ayez pas peur de dire non. Dites le pourquoi mais ne vous justifiez pas. Il vaut mieux un non de bienveillance qu’un oui de complaisance. Et si l’on ne vous comprend pas, on vous juge ou autre, l’essentiel n’est-ce pas que vous soyez juste avec vous?

Mais comment??

La respiration: une respiration abdominale quelques minutes vous permettra de vous centrer, de déplacer votre conscience vers ce mouvement de vie de votre ventre qui se gonfle et se dégonfle, de l’air qui parcourt votre corps.

Centré vous pour entrer dans l’entier.

Il vaut mieux être pleinement dans son lit quand dans une soirée en rêvant de son oreiller… 😉

Belle soirée et douce Nuit Chers Semeurs d’Harmonie….

Stéphanie

 

Et si vos rêves étaient en fait vos programmes ?

Bonjour, bonjour,

Souvent nous verbalisons secrètement ou ouvertement ce vers quoi nous souhaiterions aller, ce que nous aimerions avoir ou faire…

Les rêves, les aspirations, les objectifs de vie sont autant de flèches directionnelles qui s’affichent sur nos écrans de vie et qui nous laissent dans un état qui dépend fortement de la manière dont nous nous voyons, de la croyance en nous mêmes et en la vie.

Plein d’enthousiasme, prêt à foncer, dubitatif, songeur, …

Oui parce qu’on est bien d’accord vouloir gagner au loto est une chose mais se sentir libre d’exercer une activité « passion » en alliant l’utile et l’agréable , par exemple, en est une autre.

Quelles différences me direz vous ?

La croyance aux possibles pourrait être une réponse.

Voyons, si nous sommes tout à fait honnêtes avec nous mêmes, gagner au loto et exercer un métier passion (par exemple) n’engagent pas les mêmes choses (bien évidemment ce ne sont que des exemples et nous pouvons en choisir d’autres).

Pour l’un vous n’aurez qu’à payer un ticket, cocher vos numéros fétiches et croiser les doigts pour que Madame chance passe par chez vous. Pourquoi pas ?

Pour exercer un métier passion, il vous faudra plus de temps, organiser, prévoir, envisager, construire, faire appel à vos capacités, à votre créativité, à votre profondeur…

Si vous êtes en famille il vous faudra aussi prendre en compte les impacts dans votre vie et celle de votre famille et co construire certains aspects.

C’est un véritable programme qui pourrait s’opérer et qui demande à ce que vous soyez acteur, maitre d’œuvre de cette organisation.

Vous aurez une responsabilité (ben oui pour le loto si çà ne fonctionne pas c’est la faute à pas de chance non ?) et vous devrez mettre en place de nombreuses choses en acceptant que certaines étapes aient une durée plus ou moins importante en activant continuellement la croyance en la réussite, même si parfois l’envie de baisser les bras se fait ressentir.

Hé oui créer quelque chose ou construire quelque chose auquel on ne croit pas me paraît difficilement réalisable…C’est un peu comme si vous demandiez à un commercial de vendre un produit auquel il ne croit pas en quelque sorte.

Les vraies questions, à mon sens, sont qu’est ce qui vous empêche de croire en vos rêves ?

Et qu’est ce qui pourrait faire que ceux-ci prennent vie (complètement ou partiellement) ?

Et si vous considériez vos rêves comme des programmes ?

Vous savez un peu comme si on vous demandait de construire un projet personnel ou professionnel dans lequel vous devrez poser des objectifs, ériger des moyens, mesurer les impacts et évaluer les étapes. Ajuster pour assurer, pour moduler, pour ne pas omettre des aspects et notamment les fluctuations de la vie elle-même. Toutefois, il est nécessaire de garder en fil rouge des éléments importants :

  • ne rien attendre mais essayer
  • accueillir et accepter
  • avancer avec gratitude
  • savoir se dire que chaque étape est un enseignement.

Souvent, j’évoque avec les personnes que je rencontre (en cabinet ou autres) la nécessité de devenir acteur de sa vie, la nécessite de s’entrainer pour vraiment intégrer des changements.

L’image du sportif qui s’entraine pour avancer dans sa discipline, pour toucher du doigt ou embrasser son objectif !

Ce n’est pas par hasard.

Nous pouvons décider, choisir de ne pas subir et de donner le sens qui nous convient profondément à nos vies.

Walt Disney disait : « Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire ».

C’est tellement chouette de se dire que tout peut être possible. Nous avançons dans ce contexte avec une certaine foi, un espoir et toutes nos connexions positives allumées !!

 

Rêver est une chose essentielle car nous activons de nombreuses choses en nous, des valeurs, de la joie…

Parfois j’entends : « Erf oui ce serait tellement bien mais je ne peux pas », « Je n’ai pas les moyens de … », « Ce n’est pas pour moi, je ne suis pas né pour cela… », « Oui vous dites cela mais vous êtes optimiste », « Moi je n’ai pas les armes pour… »

Longtemps j’ai cru moi même qu’il y avait des choses faites pour certains et non pour d’autres. Un peu comme si les personnes étaient catégorisées dès la naissance par un droit d’accès à certaines choses.

Au final j’ai compris que c’était une image très réductrice qui ne prenait absolument pas en compte les capacités de chacun et notamment les capacités d’évolution.

C’est un peu l’image du joug de la croix à porter, de la mauvaise étoile…Forcément si l’on grandit avec cette certitude que rien n’est fait pour nous hormis les galères et les événements négatifs, il est difficile de recevoir (ou d’accepter de recevoir)quelques rayons de soleil.

La vie est faites de moments forts agréables ou difficiles pour tous. Parfois il y a des enchainements mais est ce que cela doit qualifier l’ensemble ?

Au final, il apparaît intéressant de réaliser ses rêves selon un mode opératoire fluide, qui nous permettrait de ne pas trop mentaliser afin de laisser libre cours à nos possibles.

Marc Twain donne une belle image de cela en écrivant :

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

Oui c’est çà, avancer sans jugements, sans petit moulin intérieur qui pourrait casser nos avancées.

Souvent, on me dit : « Oui mais vous nous dites de vivre au moment présent, mais il faut bien préparer notre futur un peu ? »

Oui bien sûr mais attention à la préparation du futur et sa définition.

Pour illustrer, l’image de l’étudiant qui passe un examen me paraît adaptée.

En effet, si l’étudiant doit passer un examen il va travailler, s’organiser pour faire des fiches de révisions, lire certains ouvrages …

Il va mettre en place un mode opératoire qui l’amènera progressivement vers le jour J certain d’avoir activé tous les feux de la réussite.

Par contre si en parallèle il réfléchit en se disant qu’il va rater, qu’il n’est pas bon, qu’il va tout oublier…là hé bien il y a bien préparation du futur mais avec un gros nuage noir au dessus.

Vous l’avez compris l’optimisme, le positif, la croyance en la réussite, en nos forces et la conscience de ce qui peut nous mettre des freins sont essentiels.

On ne serait pas un peu dans le domaine de la confiance???

Si tout à fait !!

Je dirai même que c’est la confiance en soi et en la réalisation de ce qui nous anime profondément.

Dans ce lâcher prise et dans cette ronde aux possibles, nous sommes tout à fait capables de voir les choses et de les réaliser.

Parce que les filtres, il n’y en a plus, il y a juste soi avec soi et l’envie de répondre à nos souhaits, d’être en accord (imaginer c’est un peu comme si vous vous seriez la main dans un geste d’accord).

Là vous pourrait avancer vers ce qui vous correspond en organisant sereinement avec lucidité et pragmatisme dans le positif.

Vous avez un programme vous ?

Parce que moi j’aime bien celui du bonheur !!!

Belle journée

Avec gratitude

Stéphanie

 

 

Je sème, tu sèmes, on s’aime pas vrai ?

Bonjour, Bonjour,

Après cette journée de rentrée, comment allez vous ?

J’espère que tout s’est passé pour le mieux .

Un petit mot ce jour juste pour vous dire à quel point il est important de faire vibrer en vous le positif, l’amour.

Je sais que certains pourraient me répondre qu’ils sont seuls et qu’il ne voit pas très bien comment faire vibrer l’amour.

L’amour n’est pas exclusif, il est plein, rond, entier, remplissant, énergisant, pleinement.

Il peut être transmis à une personne, à un animal, à un élément …

Et puis vous pouvez vibrer d’amour, avoir cette énergie qui pulse au rythme de vos cœurs sans pour autant parler le langage de l’amour textuellement.

Il peut se parler par une attitude, par une posture.

L’énergie est un flux, elle se diffuse …Elle contribue donc à apporter une petite goutte d’eau comme le ferait le colibri (légende amérindienne du colibri).

Pourquoi vous dire cela ? Parce que tout le monde veut changer quelque chose, tout le monde à des envies, des souhaits, des rêves ou des buts… Il est important dans leurs réalisations d’ y déposer de belles énergies pour que tout arrive justement.

Faites parler vos cœurs plutôt que vos égos (même si ceux là ils sont sacrément bavards je le conçois)

Nourrissez ce qui est juste mais en ayant une ouverture.

Je crois qu’il est temps de ne plus faire cavalier seul.

Même si la vie nous a fait vivre des trahisons, des blessures, des choses si dures que nous doutions de pouvoir nous en relever, peut être même des choses qui sont encore terriblement présentes…

Il est temps de croire pour faire exister

Il est temps de vivre pour honorer

Il est temps de s’aimer pour aimer, pour être aimé

Il est temps de laisser ce qui ne nous nourrit plus

Il est temps de dépasser ce qui nous heurte

Il est temps, il est temps…

Ce matin, une citation m’a interpellée :

« Quand votre tête est pleine d’idées positives, il n’ y a plus de place pour le négatif »

On active ???

Je sème, tu sèmes, on s’aime, pas vrai ?

Willing to share (prête à partager)

Stéphanie

Septembre sonne la rentrée…Ancrons la sérénité!!

Chers semeurs,

Nous y voilà, aujourd’hui 1er jour du mois de Septembre!

Un mois qui s’annonce pleins de belles aventures, de découvertes, de consolidations, d’avancées, de concrétisations, de lancements, de prises de conscience… Comment le sais-je? Quelques lectures relatives aux planètes, pleines lunes, énergies… tendent vers cela.

Mais il est à parier que si vous le pensez, vivez, imaginez profondément, assurément en vous et que bien sûr vous portez vos actions vers ces objectifs et ces souhaits, il n’y a pas de raison.

Acteurs de nos vies nous sommes, mais surtout artisans de notre bien être nous devons choisir de rester!

Alors en ce jour synonyme de rentrée, n’oublions pas d’entretenir nos ressources. Elles sont comme les arbres: elles ont besoin d’être nourries, elles ont besoin d’être chéries, elles ont besoin de savoir que l’on croit en leur nécessaire existence, …

Et c’est ainsi que les racines se développent et prennent place.

Je vous invite à vous livrer à un petit exercice tout simple.

Faites une liste d’objectifs (lisible chaque jour) et mettez en face les moyens que vous pouvez mettre en place pour leur donner vie.

Faites vivre cette liste, faites la évoluer, identifier les étapes, congratulez vous, encouragez vous! Allez y, foncez et surtout ne dites pas que le temps n’est pas votre allié car c’est à vous de devenir allié du temps en choisissant vos priorités.

Vous n’avancerez pas tous les jours de la même façon, acceptez le sans pour autant rendre les excuses plus vivantes que les souhaits!

Vous en valez la peine, vous avez le droit, et si des freins (monstrueux) s’immiscent vicieusement dans votre belle énergie créatrice, soyez juste conscients que la peur n’a pas de place ici ( article « Même pas peur »  ).

Que ce nouveau mois vous apporte ce qui est juste pour vous!

dandelion-2293826_1920

 

Harmonieusement,

Stéphanie